Emmanuel Macron, ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique

Emmanuel Macron, ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique

Emmanuel Macron, est né au mois de décembre 1977 à Amiens. Il a passé l’école secondaire au Lycée La providence à Amiens et à décrocher son bac S au lycée Henri IV.

emmanuel-macron.jpg

En 2001, Emmanuel Macron est titulaire du diplôme d’études politiques de Paris puis a poursuivi à l’ENA à Strasbourg  afin d’être admis en inspection des finances. A noter qu’avant cela, il a obtenu  le diplôme d’études approfondies de philosophie sana omettre ses études en lettres et sciences sociales.

Le parcours d’Emmanuel Macron

Entre 2006 et 2009, il était membre du parti socialiste français en exerçant une fonction d’inspecteur des finances dont il a quitté en 2008 pour devenir banquier d’affaire chez Rothchild et Cie pendant 4 ans. En 2010, il a été promu associé à la Banque. Au début de l’année 2012, il est nommé gérant afin de pouvoir diriger une grosse négociation dont l’acquisition de Nestlé d’une filiale de Pfizer lui permettant de devenir millionnaire. Puis il a été  nommé secrétaire général adjoint auprès de la présidence pour une durée de 2 ans au mois de mai 2012 jusqu’au mois de juin 2014.  

nestle.jpg

A partir du mois d’Août 2014, il occupait le poste de ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique aux côtés de Manuel Valls, le premier ministre. En 2016, il a créé un mouvement politique dont il a nommé « En Marche ». Ce n’est ni un mouvement gauchiste, ni droitiste.

Emmanuel Macron : son mouvement qui fait beaucoup parler

Emmanuel Macron a osé lancer le défi car il pensait disposer de tous les atouts nécessaires pour changer le comportement de ces politiciens qui s’avèrent égoïstes en exerçant leurs fonctions. Il est jeune, dynamique et dispose  des enchantements pour attirer des partisans. Il a osé déployer des critiques à l’endroit de ces politiciens qui ont adopté le principe de diviser pour régner présentant des facteurs de blocage au développement et aux adaptations. Effectivement, le mouvement « En Marche »  d’Emmanuel Macrona eu des échos aussi bien sur le plan national qu’à l’étranger. Mais les échos n’ont pas beaucoup touché  le climat politique français. Plusieurs ont suivi « En marche » du technocrate devenu politicien, reste à savoir si  les efforts déployés vont apporter quelques choses de nouveau.